virtuelle

L’expérience virtuelle

Et si tu faisais une rencontre ?

Mon exploration libertine continue et j’avoue faire des rencontres très agréables. Il n’empêche que parfois, on peut vivre des expériences insolites. C’est ce qui s’est passé lorsque j’ai rencontré Jean-Pierre. Pourquoi j’ai accepté le match, c’est peut-être son petit air de Philippe Etchebest ?

virtuelle

Rencontre en quelques clics

Quoiqu’il en soit, à 55 ans, il m’a beaucoup parlé de son expérience sexuelle de Dominant et de libertin. Nos échanges en ligne étaient empreints d’intellect et de sensualité. Soyons honnêtes, ce n’est pas le type d’homme sur lequel je me serais retournée dans la rue. Mais il y avait quelque chose d’enivrant à parler avec lui et cela m’a séduit.

Il me confia que suite à un accident, il avait dû renoncer au plaisir physique. Néanmoins, il n’en restait pas un moins un Homme avec des désirs. Depuis quelques années, il s’adonnait au plaisir virtuel. Un lieu où les esprits se rencontrent, se séduisent, et s’embrassent sans jamais se toucher réellement. C’était selon ces mots, un moyen de transcender les limites physiques. Un terrain où l’imaginaire ne connaît aucune entrave.

Le sexe virtuel, je le pratique régulièrement avec l’homme de ma vie lorsque les kilomètres nous éloignent. Mais je ne l’avais jamais fait avec un autre homme. Jean-Pierre sera le premier à me faire vibrer à distance.

Car oui, intriguée par les récits de ses conquêtes virtuelles, j’ai eu très envie d’essayer. De plus, la technologie permet maintenant d’avoir des jouets connectés même en longue distance ! Je lui proposais donc de m’initier à sa pratique, tout en lui partageant le pseudo pour utiliser mon jouet coquin. Il m’a aussi posé beaucoup de questions sur mes pratiques préférées, mes fantasmes, afin de préparer un scénario érotique pour me donner du plaisir.

Séance virtuelle

Nous nous sommes donné rendez-vous un soir au téléphone. Après 2-3 sonneries, le temps d’attraper mes écouteurs Bluetooth pour avoir les mains libres, je décrochais. Sa voix grave était très attirante, c’était déjà un bon point. Nous avons échangé quelques banalités sur notre journée, comme la formidable météo bretonne qu’il avait ces derniers temps, comme de vieux amis.

Puis, il me proposa de commencer. J’étais alors dans ma chambre. Il m’intima d’allumer quelques bougies, de me dévêtir doucement. J’avais enfilé après ma douche un débardeur et un simple legging. Il me demanda de me regarder dans le miroir… Il détailla mon corps comme s’il était présent derrière moi… C’était comme s’il avait appris par cœur chaque courbe de mon corps avec la photo que je lui avais envoyée quelques jours auparavant…

Ces mots aussi sensuels que touchants me firent frémir de désir. La pointe de mes seins se dressant dans la lumière des bougies. Toujours debout, il me demanda de me toucher, délicatement, du bout des doigts. Depuis la nuque, jusqu’à descendre sur mes seins, et mon ventre…

Il m’invita à m’asseoir sur le lit, pour un massage. Il me guida dans un auto-massage des épaules. Je n’aurai jamais pensé être capable de me détendre seule ainsi. Autant vous dire que j’ai gardé cette pratique depuis !! Puis, l’exploration sensuelle reprit. Mes mamelons à titiller entre mes doigts, réveillant instantanément le désir sur mon bouton de rose ! Mes mains glissant sur mon mont de Vénus où je n’avais laissé qu’un léger ticket de métro, direction le plaisir !

Installée sur le dos en plein milieu de mon lit, je sentais la moiteur de mon entrejambe, sans même encore l’avoir touché ! J’étais essentiellement silencieuse, à me laisser guider par sa voix, comme un pantin. Sa voix suave me donnait des frissons, j’avais l’impression de sentir ses mains sur mon corps. C’était indéniable, Jean-Pierre savait très bien s’y prendre !

Sous ses mots, mes doigts glissèrent sur mes lèvres, du bas vers le haut. Puis, plus intimement, entre mes lèvres, laissant la cyprine imprégner mes doigts. Étais-je fin prête à recevoir mon œuf vibrant en moi ? Oui, je le voulais. Mais il ne m’autorisa pas à le glisser directement ! D’abord, il me demanda de le glisser sur mon clitoris. En le faisant sortir de son capuchon, l’œuf se mit à vibrer, me laissant échapper la délicieuse surprise entre mes lèvres.

Jean-Pierre m’encouragea à me laisser aller, qu’il puisse entendre encore plus ma respiration et mes gémissements. Il continua de me guider pour que mes mains me caressent, tout en jouant avec ma vulve et mon clito.

virtuelle

Vibrations de plaisir

Après de longues minutes de jeux où il prenait plaisir à varier l’intensité, il m’autorisa enfin à glisser l’œuf vibrant en moi. J’étais complètement détrempée par le plaisir. Il n’eut aucun mal à se loger dans mon corps.

Mon amant virtuel continua de me guider, et je me laissais aller, lui confiant mon plaisir à distance. Je goûtais chaque vibration avec intensité. Il jouait avec moi comme un expert. À chaque fois que je sentais l’orgasme approcher, c’était comme s’il l’anticipait pour me faire redescendre un peu et y remonter ensuite. Je lui avais partagé ma passion pour la frustration d’orgasme !

C’était une grande première d’autoriser un autre homme à jouer ainsi avec moi. Mais je ne fus pas déçue. Il lança la vitesse maximum sur l’œuf pour me laisser prendre la vague de plaisir ! Dans laquelle il continua de guider mes mains, sur mon clitoris notamment, pour accentuer mon orgasme !

Il continua de me parler le temps de revenir à la réalité du moment. Puis, me proposa d’aller reprendre une douche avec cet ébat à distance très intense. Nous nous sommes remerciés mutuellement pour cette riche expérience avant de raccrocher.

Quelques jours plus tard, j’avais une notification d’un nouveau message de sa part. Il avait pris beaucoup de plaisir à me faire jouir. Il avait pris aussi beaucoup de plaisir à préparer son scénario et à me suivre par ma respiration forte et mes gémissements tout au long de cette relation virtuelle avec moi. J’étais reconnaissante pour cette histoire éphémère. Je serais à présent plus ouverte aux requêtes à distance avec mon petit jouet intime !

Et vous, l’avez vous déjà fait ?

Retrouve toujours plus d’articles ici.

À bientôt pour de nouvelles chroniques coquines !

Alice
CAT pratique

12 réponses à “L’expérience virtuelle”

  1. jolie récit et belle expérience d’après c’que je lis je n’aurai pas pensé autant de plaisir…… en tout cas c’est cool pour vous 2 cette expérience bravo 🥰😘👍

  2. Bonjour Alice,
    Merciiiiiiiiiii d’avoir partagé ton expérience rare avec nous.
    J’avais l’impression d’être présent, de te regarder, de t’entendre….

    Ah, la technologie ! Elle est géniale pour de nouvelles S’expériences…

  3. Hummmm ! Super ton Récit , très Excitant , comme si j’y’étais….Mais je remarque qu’il n’y’a pas beaucoup de Femmes qui Répondent à ton récit…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *